Cites-SNC

Antonio Fiori : En immobilier, les chiffres sont parfois trompeurs

Spread the love

Des dévaluations internes sont apparues depuis 2009 en Grèce (baisse du coût unitaire du travail de 30%), en Espagne (baisse du coût unitaire du travail de 17%) en Irlande, au Portugal ; rien de tel n’apparaît en France, en raison essentiellement du fonctionnement du marché du travail. Ne considérons d’abord, pour plus de simplicité, que ce qui tient aux dimensions, aux contours et aux formes sensibles. L’Allemagne, l’Espagne et l’Italie sont concernés avec respectivement 32 milliards, 25 milliards et 16 milliards d’euros que les banques de ces pays devront encore lever pour se conformer à terme aux exigences de Bâle III. Mais une part croissante d’entre elles vient à considérer différemment ces politiques sociales. Ses pièces étant soumises, une à une, aux plus dures épreuves, certaines étant rejetées et remplacées par d’autres, elle aurait le sentiment d’un manque çà et là, et d’une douleur partout. Elle élimine de sa substance tout ce qui n’est pas assez pur, assez résistant et souple, pour que Dieu l’utilise. En achetant à nos entreprises clientes près de 13 millions de factures cette année encore, nous transformons ces factures en plus d’une trentaine de milliards de financements immédiatement disponibles – grâce auxquels ces entreprises peuvent investir tout de suite pour vendre dans trois mois. Ce taux réel grimpe dès lors à + 2% si la déflation y est de 1%, c’est-à-dire si l’indice des prix chute de 1%. L’autoroute est-ouest est ouverte, le métro fonctionne à Alger, des lignes de tramways ont été modernisées ou crées (Alger, Constantine, Oran) ou sont en construction (Annaba, Mostaganem, Sétif, Ouargla…) Alstom et la Ratp sont très présents. Or, croire que la plupart des mouvements partent de la conscience et qu’une analyse scientifique des ressorts de la conduite doit tenir compte seulement des mobiles conscients, ce serait sans doute être dupe d’une illusion. Leurs bénéfices (des banques) s’en trouvent privatisés, toute perte excédant leurs capitaux étant en revanche reportée sur leurs créanciers, voire, ce qui leur est encore plus favorable, sur le contribuable. Maintenant c’est Dieu qui agit par elle, en elle : l’union est totale, et par conséquent définitive. Mais ne nous ferait-il pas tout aussi bien comprendre comment notre propre volonté est capable de vouloir pour vouloir, et de laisser ensuite l’acte accompli s’expliquer par des antécédents dont il a été la cause ? Sans laquelle ces deux nations auraient en réalité affiché une inflation négative…La baisse des prix met en péril l’EuropeL’Europe se retrouve aujourd’hui en danger. La situation actuelle en Europe n’est qu’un prolongement de cette dernière. Ce n’est pourtant que la partie des échanges limitée aux seules marchandises. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois « Connaître autrui n’est que science ; se connaître soi-même, c’est intelligence ». Un phénomène nouveau fait même son apparition : le présentéisme. Mais ils viennent tout seuls, ils se déploient d’eux-mêmes dans une âme à la fois agissante et « agie », dont la liberté coïncide avec l’activité divine. De telles questions ne comprennent des considérations de liberté qu’en ce sens qu’il vaut toujours mieux laisser les gens à eux-mêmes, cæteris paribus, que de les contrôler ; mais il est incontestable en principe qu’ils peuvent être légitimement contrôlés pour de semblables fins. Grande est au contraire son humilité.

Archives

Pages